STAT/11/21

Le 7 février 2011

8 février 2011: Journée pour un internet plus sûr

Près d'un tiers des internautes dans l'UE27 ont été victimes d'un virus informatique 84% des internautes utilisent des logiciels de protection

? l'occasion de la Journée pour un internet plus sûr (Safer Internet Day)1, qui aura lieu le 8 février 2011, Eurostat, l'office statistique de l'Union européenne, présente une sélection de statistiques relatives à la sécurité sur internet. Cette Journée s'inscrit dans le cadre d'un effort plus vaste visant à promouvoir un internet plus sûr pour tous les utilisateurs, notamment les enfants et les adolescents, et est organisée par INSAFE, un réseau européen pour la sécurité sur internet, cofinancé par la Commission européenne.

Les données présentées dans ce communiqué proviennent de l'enquête sur l'utilisation des technologies de l'information et de la communication (TIC), menée auprès des ménages et des particuliers2 dans l'UE27, principalement au cours du deuxième trimestre 2010. D'autres données relatives à la sécurité sur internet et à des sujets connexes sont disponibles dans la section du site d'Eurostat3 consacrée à la société de l'information.

3% des internautes ont subi des pertes financières

Dans l'UE27 en 2010, près d'un tiers des particuliers (31%) qui ont utilisé internet au cours des 12 mois précédents l'enquête ont déclaré avoir été victimes d'un virus ou d'une autre infection informatique4 ayant résulté en une perte d'informations ou de temps au cours de cette période. Les pourcentages les plus élevés d'internautes ayant été victimes d'un virus ou d'une autre infection informatique ont été enregistrés en Bulgarie (58%), à Malte (50%), en Slovaquie (47%), en Hongrie (46%) et en Italie (45%), et les plus faibles en Autriche (14%), en Irlande (15%), en Finlande (20%) et en Allemagne (22%).

Dans l'UE27, parmi les particuliers ayant utilisé internet au cours des 12 derniers mois, 4% ont signalé des abus concernant des informations personnelles transmises par internet et/ou d'autres violations de confidentialité4 au cours de cette période, les plus fortes proportions étant observées en Bulgarie et en Espagne (7% chacun) ainsi qu'en Italie et aux Pays-Bas (6% chacun). Durant la même période, 3% des internautes dans l'UE27 ont été victimes de pertes financières, dues à des attaques dites de "phishing" ou de "pharming" ou à l'utilisation frauduleuse de cartes de paiement4, les plus fortes proportions étant enregistrées en Lettonie (8%), au Royaume-Uni (7%) ainsi qu'à Malte et en Autriche (5% chacun).

En 2010, dans l'UE27, une large majorité des particuliers (84%) ayant utilisé internet au cours des 12 derniers mois ont déclaré avoir protégé leur ordinateur personnel et leurs données au moyen d'un logiciel de protection ou d'un pack de sécurité informatique4. Parmi les Etats membres, plus de 90% des internautes aux Pays-Bas (96%), au Luxembourg, à Malte et en Finlande (91% chacun) ont utilisé un logiciel de protection, tandis qu'ils étaient moins des deux tiers en Lettonie (62%), en Roumanie (64%) et en Estonie (65%).


L'utilisation d'un logiciel de contrôle parental reste limité

En 2010 14% des particuliers dans l'UE27, ayant utilisé internet au cours des 12 derniers mois et vivant dans un ménage avec enfant, ont utilisé un logiciel de contrôle parental ou de filtrage4. Cette proportion était la plus élevée au Luxembourg et en Slovénie (25% chacun), en France (24%), au Danemark, en Autriche et au Royaume-Uni (21% chacun) ainsi qu'en Finlande (20%).

Dans l'UE27, 5% des particuliers ayant utilisé internet au cours des 12 derniers mois et vivant dans un ménage avec enfant ont déclaré que les enfants avaient eu accès à des sites inappropriés ou avaient communiqué avec des personnes potentiellement dangereuses4 lors de l'utilisation d'un ordinateur au sein du ménage. Les plus fortes proportions ont été observées en Italie (11%) et en Lettonie (9%). Il convient de noter que cet indicateur ne représente que la proportion de personnes ayant eu connaissance d'un problème et ainsi peut donc sous-estimer le chiffre réel.

   

1.   Programme Safer Internet de la Commission européenne: http://ec.europa.eu/information_society/activities/sip/index_en.htm.

Insafe: http://www.saferinternet.org/ww/en/pub/insafe/index.htm.

2.   L'enquête a porté sur les personnes âgées de 16 à 74 ans. La période de référence a couvert principalement le deuxième trimestre 2010. Ont été considérées comme utilisateurs, les personnes ayant déclaré avoir utilisé internet au cours des douze mois précédant l'enquête. Les problèmes de sécurité rencontrés par les utilisateurs couvrent également les 12 mois précédant l'enquête. Les indicateurs se rapportant aux personnes vivant dans un ménage avec enfant ont été calculés pour les besoins de ce communiqué de presse et ne sont pas disponibles dans la base de données. Un enfant à charge est un enfant de moins de 16 ans.

3.   http://ec.europa.eu/eurostat/ict

4.   Attaque de virus ou autre infection informatique (ver ou cheval de Troie par exemple): les systèmes informatiques peuvent être infectés par des virus, des vers ou des chevaux de Troie qui sont susceptibles d'endommager les ordinateurs personnels ou les fichiers, entraîner une perte de temps ou d'argent ou d'autres dommages personnels. Un cheval de Troie est un logiciel malveillant non reproductible facilitant un accès non autorisé à l'ordinateur d'un utilisateur. Un autre exemple d'infection informatique est un logiciel espion qui s'est installé pour surveiller et rapporter les activités d'un ordinateur.

Abus d'informations personnelles transmises par internet et/ou autres violations de confidentialité (par exemple, abus d'images, de vidéos, de données personnelles téléchargées sur des sites web partagés): les informations personnelles transmises par internet sont généralement le nom, l'adresse et/ou des adresses e-mail. D'autres violations de confidentialité peuvent être des photos ou des vidéos privées téléchargées sur internet et utilisées abusivement par des tiers, ou une mauvaise utilisation de renseignements personnels téléchargés sur des sites web partagés, tels que les sites utilisés pour des réseaux sociaux ou professionnels.

La perte financière peut résulter de la réception de messages frauduleux ('phishing'), du fait que l'utilisateur est dirigé vers de faux sites web sollicitant des informations personnelles ('pharming' ) ou être causée par l'utilisation frauduleuse (en débit ou crédit) d'une carte de paiement.

L'utilisation d'un logiciel ou pack de sécurité informatique pour protéger l'ordinateur privé et les fichiers se réfère à l'utilisation par exemple de pare-feu, d'anti-virus et d'anti-spam. L'objectif est de lutter contre un large éventail d'attaques, comprenant les vers, les attaques de "phishing", les chevaux de Troie et autres logiciels malveillants. Le logiciel anti-virus analyse les fichiers en vue de détecter les infections au moyen d'un dictionnaire et identifie le comportement suspect de tout programme installé.

Un logiciel de contrôle parental ou de filtrage est un logiciel conçu pour le contrôle et la restriction du contenu des programmes transmis via internet. Les parents peuvent utiliser ce logiciel pour limiter l'accès aux enfants à certains sites internet à domicile.

Les enfants accédant à des sites web inappropriés ou communiquant avec des personnes potentiellement dangereuses se réfèrent à l'utilisation d'un ordinateur au sein du ménage. Les ordinateurs mobiles (ordinateurs portables, ordinateurs de poches) sont inclus mais pas les téléphones.

5.   Incidents signalés par des internautes âgés de 16 à 74 ans vivant dans un ménage comprenant un enfant de moins de 16 ans.

Publié par le Service de presse d’Eurostat
Julia URHAUSEN
Tél: +352-4301-33 444
eurostat-pressoffice@ec.europa.eu

Les communiqués de presse d’Eurostat sur internet:
http://ec.europa.eu/eurostat

Pour plus d’informations sur les données:

  Heidi SEYBERT
Tél: +352-4301- 37 416
heidi.seybert@ec.europa.eu

Albrecht WIRTHMANN
Tel: +352-4301-33 728
albrecht.wirthmann@ec.europa.eu