D'après les estimations de Team Cymru Research, le nombre de botnets contrôlés via le http a doublé au cours des six derniers mois.

Selon les chercheurs américains, cette tendance est liée au grand nombre de kits prêts à l'emploi pourles cyber-attaques. De plus, les interfaces conviviales ont une part non négligeable de responsabilité, puisqu'elles permettent à ceux qui n'ont ni compétences ni connaissances en informatique de créer des botnets http.

D'après les résultats de leurs recherches, le nombre de botnets exploitant le trafic IRC n'a pas changé. La plupart de leurs centres de commande et de contrôle sont situés aux Etats-Unis et en Europe occidentale. Hormis les Etats-Unis, de nombreux propriétaires de botnets http profitent des services d'hébergement fournis par le Brésil, la Russie ou la Chine. Ils misent sur le fait que, vu leur situation financière et leur développement économique rapide, ces pays n'ont pas les ressources nécessaires pour lutter contre la cybercriminalité.

Source :